mercredi 26 décembre 2018

Le facteur, porteur de souvenirs

   Les nouvelles coutumes ne privilégient pas l'écrit à la main. Les vœux sont envoyés via les réseaux sociaux ou sous forme de textos, ils sont désormais rarement manuscrits. 

   Les généalogistes sont les premiers à le regretter car ils recherchent toujours des traces personnelles et les lettres ou les cartes, notamment de vœux, constituent de beaux témoignages à travers l'écriture et le contenu des écrits, sans parler des signatures déjà évoquées dans un autre article.
   Pensez aux généalogistes et futurs généalogistes de votre entourage: écrivez aux membres de votre famille et gardez leur courrier!
   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire