samedi 17 novembre 2018

#Genealogix ou comment je suis tombée dans la généalogie toute petite ! Episode 12


Huguette, 14 ans, percer le mystère des légendes familiales

Enfant, Huguette était fascinée par une histoire que l’on racontait dans sa famille paternelle sur un enfant mort tout petit : le bébé aurait été maintenu au chaud dans une boîte à chaussures près de la cheminée !

Elle était également intriguée par ce que répétait tout le temps sa Maman : elle n’avait pas de chance parce qu’elle n’avait pas de famille ! Sa Maman lui expliqua que ses grands-parents étaient enfants uniques et que par conséquent elle n’avait pas de cousins et donc pas de famille.

Entre ce bébé mystérieux et l’absence de famille du côté maternel, Huguette à l’âge de 14 ans a envie de vérifier tout cela. Elle pousse la porte de la mairie. On l’installe dans un cagibi plein de poussière et de crottes de souris. On lui met entre les mains des livres (les registres d’état civil).

Elle commence à les feuilleter et y trouve des « Breton » à toutes les pages !  C’est un nom de famille répandu dans son village.

Désemparée, sans savoir par où commencer, Huguette a bien du mal à pousser plus loin son investigation. Les découvertes qu’elle fait sont liées à des ancêtres bien trop lointains, elle ne parvient pas à faire le lien avec sa famille contemporaine.

Cette quête, elle la reprendra plus tard, lors de sa grossesse. L’arrivée d’un 2e enfant, le fait qu’elle vienne de perdre un ami mort trop jeune, autant de motifs qui la motivent à reprendre le chemin des mairies.

Enceinte puis entre deux tétées, Huguette feuillette les registres…

Autodidacte, elle manque de méthode. Aussi quand l’association Patrimoine et Généalogie se crée à Mazé, elle y adhère aussitôt. Un accompagnement, de la méthodologie et la découverte d’outils comme la numérotation Sosa lui donnent les clefs pour remonter dans le temps de façon efficace.

Elle creuse alors les mystères qui la titillent depuis si longtemps.

Elle s’attaque tout d’abord à la question suivante : ses grands-parents sont-ils enfants uniques ?

Oui, c’est bien le cas de sa grand-mère qui est la seule enfant.

En revanche, quelle surprise de découvrir que son grand-père maternel a 3 frères et sœurs, nés du mariage de ses parents et qu’il en a 4 autres nés du second mariage de son père.

Pourquoi n’en a-t-il jamais parlé à sa fille ? Pourquoi a-t-il coupé les ponts avec eux ? Mystère.

Huguette découvre que l’un des frères de son grand-père était mort jeune ; elle est en contact avec les descendants de l’une de ses sœurs. En ce qui concerne le second mariage, les recherches sont plus compliquées et n’ont abouti pour le moment qu’à une liste de noms...

Elle cherche aussi à découvrir qui était ce bébé que l’on réchauffait près de la cheminée. Huguette a beau éplucher les registres des naissances, elle n’en trouve pas trace. Jusqu’au jour où elle trouve le décès d’un anonyme Breton. Cet enfant sans prénom est mort-né. La famille de son père avait voulu cacher ce secret « honteux » d’un enfant mort-né en transformant l’histoire…

Aujourd’hui, Huguette continue à faire de la généalogie, elle a avancé dans la résolution de ces deux mystères mais cela l’a amené à se poser de nombreuses autres questions. A commencer par celle-ci : pourquoi son grand-père a-t-il laissé penser qu’il était fils unique ?

(illustrations: collection particulière Huguette Linde)


samedi 10 novembre 2018

Souvenirs de grand-mère en BD

   Mamette, la grand-mère, raconte son enfance avec humour. Accueillie par ses grands-parents pendant que ses parents règlent leurs problèmes la petite Marinette découvre la vie à la campagne. L'inconfort, les animaux, les corvées, le silence des adultes, l'école du village, la chevrette Biquette peuplent désormais son quotidien ainsi que Jacques et Jean qui se disputent son attention.
   Personnages attachants, histoires touchantes souvent drôles et graphisme joyeux: un cocktail idéal pour plaire aux enfants tout en leur faisant découvrir la vie des années 1930.
   Une version animée a été diffusée sur M6.

Les souvenirs de Mamette, par Nob, aux éditions Glénat.
(merci à Jeanne pour ce prêt)

mardi 30 octobre 2018

#Genealogix ou comment je suis tombée dans la généalogie toute petite ! Episode 11


Comment je fais de la généalogie avec Maman 
   Ces derniers week-ends, l’association Les Jeunes et la Généalogie a entrepris un tour de France des salons organisés par les associations régionales :

  • 22-23 septembre - Escaudœuvres : 4e congrès européen de Généalogie et d'Histoire locale « Scaldobrésia 2018 » organisé par le G.G.A.C.
  • 13-14 octobre – Angers : 4e Rencontre généalogique de l’Association Généalogique de l’Anjou (A.Gén.A)
  • 13-14 octobre – Gap : XXIVe Journées régionales de généalogie du CGMP ayant pour thème « La généalogie à l’école »
  • 20-21 octobre – Lunéville : Salon généalogie, patrimoine, histoire du Cercle Généalogique du Lunévillois avec des ateliers pour les enfants
  • 20-21 octobre – Nîmes : Les 21e rencontres généalogiques du Gard

L’occasion d’aller à la rencontre de futurs #Genealogix !
   Souvent, les généalogistes expérimentés nous font part de leurs difficultés à intéresser leurs propres enfants à leurs travaux et recherches. Rien que de plus naturel en somme, les enfants n’ont a priori pas les mêmes passions que leurs parents ! C’est pourquoi ils rencontrent souvent plus d’intérêt de la part de leurs petits-enfants.

Voici pourtant deux cas où ce sont les mamans qui initient leurs enfants à la généalogie.

Atelier d’initiation et conseils pour débuter sa généalogie


   A Angers, une jeune Maman vient nous voir, accompagnée de ses enfants. Elle a reçu en cadeau à Noël, le Livre d’Evelyne Duret et de Yannick Doladille*. L’idée a fait son chemin, elle souhaite maintenant bénéficier des conseils des associations.
Aujourd’hui elle profite de la 4e Rencontre de généalogie organisée par l’A.Gén.A pour se lancer dans la généalogie avec ses trois enfants. Après avoir recueilli des conseils et des idées, fait un tour des différents stands, elle est décidée à continuer l’activité en famille. Sa petite dernière est quant à elle ravie de cette demi-journée et repart les bras chargés de cadeaux glanés de stand en stand.

Exposition et stand tenu en famille 
   A Nîmes, Nadia tient le stand de l’association Les Jeunes et la Généalogie en famille. Ses deux enfants sont fiers d’exposer leurs arbres et activités généalogiques ! Le Papa bricoleur apporte aussi sa contribution avec la création de jolis arbres en fil de cuivre fin torsadé. Les enfants aiment ces arbres miniatures qu'ils peuvent mettre dans leur chambre. Grâce à leurs racines flexibles, les enfants ont la possibilité de poser les arbres sur un support de leur choix (pierre, bois flotté, branche). Ils laissent aussi libre cours à leur imagination, en installant des sujets sur les branches. 

Comment intéresser les enfants à la généalogie ?
   Leurs secrets ? Amener leurs enfants à la généalogie par des activités de leur âge : le dessin, des jeux, un échange autour d’une photo (quelles ressemblances par exemple), d’une lettre, d’un objet, … et surtout laisser les enfants venir à la généalogie à leur rythme.
   Nadia explique que ce sont ses enfants qui sont venus d'eux même poser des questions sur la généalogie. Son fils était intrigué par les actes qu’elle étudiait. Il a posé des questions sur le style d’écriture, sur les personnes qui avaient vécu avant lui. Pour se mettre à sa portée, sa Maman a préféré revenir aux bases. Ils ont créé ensemble son propre arbre généalogique, à partir des photos de famille. Ils sont ainsi remontés jusqu'aux arrière-grands-parents. Sa fille s'y est intéressée plus tard. Lorsqu'elle a trouvé dans son magazine un arbre à compléter. Le jeu était de mettre les grands-parents à la bonne place !

   Si vous souhaitez initier vos enfants à la généalogie, parcourez le blog des Jeunes et de la Généalogie et lisez *le livre « Mille et une manières de faire de la généalogie avec les enfants », ils fourmillent d’idées.


mardi 16 octobre 2018

Une famille grecque en Egypte

    Cet album est le résultat de plusieurs années de travail d'une jeune artiste belge sur la famille de son père. Kosta était grec né en Egypte. Il raconte ses souvenirs, son enfance. Elle illustre ses histoires souvent à partir de photos. Emilie Saitas nous livre une version pastel, intime et personnelle de sa famille et ses secrets.
   BD attractive par ses couleurs, son graphisme, intéressante par la découverte d'une communauté, les Egyptiotes, à travers celle d'une famille.
   La preuve, une fois de plus, que chaque famille mérite d'être contée!

L'arbre de mon père, mémoires d'une famille grecque en Egypte (1948-1955), tome 1, par Emilie Saitas aux éditions Cambourakis, août 2018

vendredi 5 octobre 2018

L'Italie en guerre en filigrane

   Ce livre retrace la vie d'une famille italienne chassée à plusieurs reprises de ses lieux de vie entre 1914 et 1918. Les relations et les événements familiaux sont dictés par la guerre. Jolanda (Jole ou Pajute pour ceux qui l'aiment), la narratrice adolescente, nous fait partager cette période qui bouleverse l'équilibre familial mais permet de resserrer les liens et de découvrir une grand-mère qui lui transmet sa vocation.
   Des chapitres courts rédigés dans une écriture limpide, l'originalité de photographies illisibles mais décrites avec précision, le point de vue de civils italiens rarement abordé: un livre à conseiller à partir du collège.
 
Hors-champ de Chiara Carminati, aux éditions la joie de lire, 2017.

vendredi 28 septembre 2018

Se faire accepter par sa famille

   Un petit chat affirme qu'il est un félin. Lion, guépard, puma, panthère et tigre se moquent de lui et le ridiculisent. Il s'entête et leur prouve que malgré leurs différences leurs points communs les rapprochent. Ils forment même une véritable famille.
   Le graphisme est à la fois tendre et drôle, il illustre un propos sur la différence et l'identité d'une famille, parfait pour les petits dès 3 ans.
   Pour pouvoir s'affirmer devant des cousins impressionnants!

La grande famille de Galia Bernstein, éditions Nathan, août 2018
(ici petite animation à voir)


dimanche 23 septembre 2018

Des enfants enquêteurs

   Les élèves d'une classe de primaire travaillent sur les noms gravés sur le monument aux morts en face de leur école. Léa et Gabriel choisissent l'arrière-arrière grand-père de Léa. En approfondissant ils découvrent qu'il avait un jumeau, totalement inconnu de la famille. Ils unissent leur énergie pour le retrouver et motivent famille et camarades.
   L'auteure est généalogiste professionnelle et explique les véritables démarches nécessaires pour ces recherches. Son écriture est fluide puisqu'elle donne la parole aux deux enfants.
   Surveillez le monument aux morts de votre commune: hordes d'enfants motivés à prévoir!

Mon enquête de généalogie: le mystère du poilu, par Marie-Odile Mergnac, éditions Rageot, septembre 2018