samedi 16 février 2019

#Genealogix ou comment je suis tombée dans la généalogie toute petite ! Episode 14

Nathalie, 13 ans, une passion qui la mène de sa généalogie personnelle à l’initiation des enfants
   Nathalie doit avoir 13 ou 14 ans lorsque pour la première fois elle prend une feuille pour dessiner une esquisse d'arbre généalogique.
   Sa grand-tante du côté de son père, tante Gaby (qui s'appelait en réalité Emélie), était pour quelques jours de retour dans sa région natale, l'Aisne, alors qu'elle vivait à Cannes depuis des décennies. Elle était adorable, toute petite et pétrie d'humour. Nathalie lui pose des questions sur son enfance et sa famille. Sa tante est très émue de parler d'un de ses frères notamment. Nathalie découvre grâce à elle que les fratries de la famille tournaient toutes autour de la dizaine d'enfants, qu'elle avait appris à lire toute seule quand elle n'aidait pas aux champs...
   Pourtant Nathalie ne continue pas sa généalogie et ce n’est que bien plus tard, malheureusement après le décès de son grand-père, que la généalogie deviendra une de ses activités préférées. C’est grâce à Sébastien, son meilleur ami, qu’à l’âge adulte, elle reprend ses recherches. Ils s’aident mutuellement, vont dans les mairies autour de Saint-Quentin pour elle et aux AD de Troyes pour lui, pendant les vacances.
   En 2005, passionnés, ils cofondent une association de généalogie !
   Dans le cadre de cette association  Nathalie fait une conférence sur les débuts de sa généalogie à partir de la photo de mariage de ses grands-parents paternels (Marguerite et Eugène) devant son père... tout fier et ému.
   Après avoir rencontré Evelyne Duret sur un salon et lu son livre Guider les jeunes sur la piste de leurs ancêtres, Nathalie, toujours passionnée mais aussi persuadée du rôle pédagogique que peut représenter la généalogie, crée dès 2007, un club de généalogie dans le collège où elle enseigne. Avant la lecture de ce guide, elle n'osait pas se lancer malgré son envie de partager cette passion avec des jeunes. Ce club fonctionna un midi par semaine après la cantine jusque 2015.
   Elle anima aussi un atelier de généalogie au centre EPIDE de Saint-Quentin, deux soirs par mois pendant deux ans.
   En mars 2018 à la demande d’une collègue de français qui travaillait sur le thème de la famille, Nathalie fait une intervention sur la généalogie. Devant l’enthousiasme des élèves de 5ème elle crée un club de généalogie dans son nouveau collège.
   A la rentrée 2018 / 2019, la généalogie intègre le projet d'établissement et le club devient atelier de généalogie. Il se déroule une heure par semaine, avec 12 élèves (dont 1 de l'an dernier) de 5ème et 4ème. Nathalie apprécie ce moment de partage avec les élèves, adore chercher avec eux, leur permettre d'avancer, de découvrir des choses...
   Elle garde précieusement des cahiers d'écolier, des photos, des objets spécifiques (un outil, un livre, une carte postale...) de sa famille et aime les partager : elle a l'impression de rendre hommage au propriétaire. 

   Ajoutons qu'elle a toujours le regard et l'esprit à l'affût pour trouver un sujet d'article pour le… blog des jeunes et de la généalogie !


1 commentaire:

  1. Bravo Nathalie et merci pour cette belle implication avec les collégiens :)

    RépondreSupprimer