vendredi 12 janvier 2018

#Genealogix ou comment je suis tombé(e) dans la généalogie tout petit ! Episode 4


Christiane, Haute-Savoie, 21 ans, la généalogie pour mieux vivre en famille

Entre médecine et psycho-généalogie

   Ce sont des problèmes de santé à la naissance de son fils qui ont amené Christiane à la généalogie. Lorsque les médecins lui ont demandé si elle avait connaissance de maladies héréditaires des femmes de sa famille ou de malformations qui pourraient être la conséquence d’une consanguinité, Christiane s’est intéressée à ses origines pour trouver des réponses. Après de nombreuses années de recherche, la génétique et les découvertes généalogiques lui ont permis de comprendre que son cas n’était pas isolé. Elle a ainsi découvert que les mères de famille sur plusieurs générations ont eu des problèmes de santé similaires. Elle pouvait désormais en informer les jeunes générations à commencer par sa fille et prévenir ainsi les éventuels accidents. Christiane est aujourd’hui grand-mère et la naissance de ses petits-enfants s’est passée sereinement.

Christiane rêvait d’une famille nombreuse

   Au cours de ses recherches, Christiane a aussi percé des secrets de famille qui lui ont permis de comprendre certains malaises qui se transmettaient de génération en génération.

   Elle a appris que la famille de son père avait été dispersée suite à la Première Guerre Mondiale, les enfants pupilles de la Nation ayant été placés dans des familles différentes. Ces enfants et leurs descendants ont connu divorces et instabilité dans leur couple.

   Elle a découvert aussi que du côté de sa grand-mère maternelle, famille très stricte et « bien-pensante », les non-dits avaient été lourds de conséquence. Son arrière-grand-père a eu un enfant né hors mariage, adopté avant-guerre pour éviter les « qu’en dira-t-on ». Séparé de sa mère à cause de la guerre, il a cru qu’il avait été abandonné alors que sa mère l’avait cherché toute sa vie durant.

   Aujourd’hui, Christiane qui rêvait d’une famille nombreuse, a su réunir autour d’elle des oncles et des cousins qui ne se connaissaient pas, en France et jusqu’en Suède.

Appel à témoignages : #Genealogix


   Si comme un certain Gaulois d’Armorique vous êtes tombé(e) dans la marmite tout petit, racontez-nous vos débuts en généalogie.

   Le 12 de chaque mois, nous publierons un récit dans la rubrique « comment je suis tombé(e) dans la généalogie tout petit ! »

   Nous contacter et nous faire part de votre témoignage :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire